Présentation

Macinaggio, port de plaisance du Cap Corse, est, du fait de sa situation géographique « au bout de ce doigt tourné vers la mer » la première escale de la Corse, face à l’Archipel toscan, dont les plus proches voisins sont l’île de Capraia et l’île d’Elbe.

Une île se découvre par son littoral, au gré d’escales qui invitent à varier les plaisirs tant de détente, de découverte que de loisirs. Ici en Corse, lorsque la Méditerranée devient Ligure puis Tyrrhénienne, que l’on passe le canal de Corse, on aborde, par le Nord, les côtes qui déploient leurs intimes richesses et pour découvrir le Cap Corse et son port de plaisance, Macinaggio. Terre des marins, le Cap Corse est un pays à lui seul. Il recèle des dizaines d’univers. Chaque escale est un nouveau voyage, une nouvelle découverte. Sauvage et préservé, il a un goût d’authenticité unique.

Déjà connue des Grecs, des Romains, des Sarrasins et des Génois, la baie de Macinaggio, abri naturel, était naturellement destinée à être un port. De commerce, de pêche et militaire, son activité a évolué au rythme des époques, jusqu’à franchir le cap de la modernité et saisir l’opportunité du développement de la plaisance.

Macinaggio est la façade maritime de la commune de Rogliano. Ce village, accroché à flanc de montagne, enraciné dans les terres, affiche encore son faste de capitale historique du Cap Corse et résume, au gré de ses hameaux, riches en patrimoine, l’histoire  si caractéristique de ce territoire, cette terre ouverte sur la mer. Son église paroissiale est la seule, en Corse, à posséder une chapelle entièrement dédiée aux marins et qui regorge d’ex-voto. Napoléon Bonaparte, Pascal Paoli et l’Impératrice Eugénie comptent parmi ses hôtes illustres.

La proximité des côtes françaises et italiennes a favorisé les échanges et modelé des hommes et des femmes d’une ouverture d’esprit , d’une simplicité et d’un sens de l’hospitalité, propres aux caps corsins. Ce pays de marins, fiers de leur identité, de leur culture, de la beauté de leur territoire, attachés à leur village de montagne, offre un itinéraire exceptionnel entre mer et terre. Tout, ici, retient le regard et invite à la découverte. Aussi, faut-il prendre le temps pour épouser ce site magnifique et ne pas picorer un des joyaux de l’île de Beauté.

La commune de Rogliano, en développant son port de plaisance, a marqué l’économie, l’histoire, la culture et le patrimoine du Cap Corse. Escale méditerranéenne d’excellence, Macinaggio a su réunir toutes les conditions pour la rendre incontournable et inoubliable. Alors, comme Hervé Bazin, l’on dira de port en port, de quai en quai : « si jamais vous allez en Corse, si vous projetez d’y passer une saison , retenez le nom de Rogliano » et son port Macinaggio.